PEREZ ORTIZ Antonio

Par Michel Germain

Né en Espagne, vers 1920, date inconnue, mort en action le 27 mars 1944 à Nâves (Haute-Savoie) ; résistant maquisard des Glières ; Agrupación de guerrilleros españoles (AGE).

Monument commémoratif aux Espagnols, Annecy
Monument commémoratif aux Espagnols, Annecy

Antonio Perez-Ortiz, républicain espagnol, combattit les armées franquistes lors de la guerre civile de 1936 à 1939. Après la victoire du franquisme, il s’exila en France lors de la Retirada. En 1940, le gouvernement français organisa ces réfugiés en groupes de travailleurs, et les répartit dans des Groupement de Travailleurs Étrangers (GTE). Le 517e Groupement de Travailleurs Etrangers (GTE) en Haute-Savoie, était affecté aux travaux du barrage de Génissiat ou à la fabrication de bois dans le Semnoz ou à la Combe d’Ire (Doussard). Comme d’autres Espagnols, il prit la fuite en 1943, pour rejoindre la résistance haut-savoyarde, un camp dans le Mont-Veyrier. À l’automne 1943, certains se réfugièrent au chalet du Clus, commune de Nâves. Le 1er février 1944, il monta sur le plateau des Glières. Les Espagnols formèrent alors la section Ebro et la section Renfort Ebro. Décrochant avec le groupe de Maurice Anjot, à partir du dimanche soir 26 mars, il fut mitraillé par des soldats allemands Felgendarmes de l’opération Kaporal) qui les attendaient en embuscade, le 27 mars au-dessus du chalet du Clus, avec ses cinq compagnons.
Son signalement fait par le maire de Nâves est : « âgé d’environ 25 ans, taille assez grande, mince, cheveux blonds, visage mince et osseux, nez recourbé en bec d’aigle... ». Rodrigue Perez agent de liaison confirma oralement à Michel Germain l’identité d’Antonio, mais aucune identification officielle n’eut lieu.
Inhumé à Nâves, il fut transféré le 18 octobre 1944 dans la Nécropole nationale des Glières, site de Morette à Thônes, rang 1 tombe n°4 avec la mention « INCONNU ». .

Son nom n’apparaît pas sur le Mur du Souvenir élevé à l’entrée de la Nécropole des Glières, mais sur celui du monument aux morts de Nâves-Parmelan.
Un monument aux morts espagnols a été élevé à Annecy.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article252566, notice PEREZ ORTIZ Antonio par Michel Germain, version mise en ligne le 27 novembre 2022, dernière modification le 29 novembre 2022.

Par Michel Germain

Monument commémoratif aux Espagnols, Annecy
Monument commémoratif aux Espagnols, Annecy

SOURCES : Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009, p. 492. — Absent de Mémoire des hommes, dont la Base des sépultures de Guerre. — MémorialGenweb (photo). — Notes Annie Pennetier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément