BAYLET Pierre, Odin

Par Dominique Tantin

Né le 3 mai 1908 à Saint-Salvy (Lot-et-Garonne), massacré le 19 juin 1944 à Lafitte-sur-Lot (Lot-et-Garonne) ; cultivateur ; victime civile.

Pierre Odin Baylet
Pierre Odin Baylet
Crédit : Pierre Robin, notice biographique de Pierre Odin Baylet, La Résistance en Lot-et-Garonne, CD-Rom AERI, 2011.

Pierre Odin (prénom usuel ?) Baylet était le fils de Jean-Pierre, cultivateur, alors âgé de 31 ans, et de son épouse Antoinette Hélia (écrit aussi Élia) née Marcel, ménagère, âgée de 24 ans, domiciliés au lieu-dit Vidalot, commune de Saint-Salvy. Le 24 novembre 1931, à Bourran (Lot-et-Garonne), il épousa Simone Petit. De cette union naquit en 1932 un garçon prénommé Claude. Ce couple de cultivateurs, établi à Lafitte-sur-Lot, y vivait avec les parents de Pierre Baylet et Célestin Marcel, le père de Simone. Il exploitait une ferme au lieu-dit Tauzinat, à la sortie de Lafitte-sur-Lot vers Bourran.
Voici, relaté par l’historien Pierre Robin (La Résistance en Lot-et-Garonne, op. cit.), les circonstances de la mort de Pierre Baylet.
« Le 19 juin 1944, […] une colonne allemande du régiment SS Deutschland [2e Panzer Division Das Reich] cantonné à Aiguillon passe au lieu-dit Tauzinat, sur la route départementale d’Aiguillon à Villeneuve-sur-Lot. Le dernier véhicule du convoi, une voiture de tourisme portant quatre officiers allemands, stoppe devant la cour de la ferme des Baylet. Les occupants en descendent et demandent à madame Baylet qui en est le propriétaire. Appelé par les visiteurs, Odin Baylet qui travaillait dans un champ tout proche s’approche en compagnie de son père et d’un domestique espagnol. Aussitôt les Allemands l’accusent d’être un maquisard en montrant une croix peinte grossièrement à la chaux sur le mur de la grange. Malgré les dénégations de l’agriculteur qui explique que ce n’est là qu’une tradition, un Allemand le menace de son revolver. Le malheureux est par la suite entraîné derrière la grange où il est assassiné de quatre balles contre le mur.
Dans la soirée, le maire de Laffite se rend à Aiguillon au quartier général des SS et obtient du colonel commandant le cantonnement le droit d’ensevelir immédiatement le défunt. Les funérailles d’Odin Baylet ont lieu le lendemain.
 »
Pierre Odin Baylet obtint la mention « Mort pour la France » par décision du Ministère des Anciens combattants en date du 20 juillet 1948. Il repose dans le cimetière de Lafitte-sur-Lot. Sur sa sépulture, une plaque du Souvenir français rappelle son assassinat par les nazis. Son nom accompagné du seul prénom d’Odin est inscrit sur le monument aux Morts communal.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article252583, notice BAYLET Pierre, Odin par Dominique Tantin , version mise en ligne le 28 novembre 2022, dernière modification le 28 novembre 2022.

Par Dominique Tantin

Pierre Odin Baylet
Pierre Odin Baylet
Crédit : Pierre Robin, notice biographique de Pierre Odin Baylet, La Résistance en Lot-et-Garonne, CD-Rom AERI, 2011.
Plaque commémorative du Souvenir Français sur la sépulture de Pierre Odin Baylet, Lafitte-sur-Lot
Plaque commémorative du Souvenir Français sur la sépulture de Pierre Odin Baylet, Lafitte-sur-Lot
Crédit : Geneanet.

SOURCES : Service historique de la Défense, Caen, AVCC, AC 21 P 310358 (nc). — Pierre Robin, notice biographique de Pierre Odin Baylet, La Résistance en Lot-et-Garonne, CD-Rom AERI, 2011. — Mémoire des Hommes. — MémorialGenWeb. — Geneanet. — Archives Dép. du Lot-et-Garonne en ligne, acte de naissance et recensement de 1936 à Lafitte-sur-Lot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément