SIMON-CHAUTEMPS Julien

Par Michel Aguettaz

Né le 24 août 1879 à Granier (Savoie), abattu le 31 mars 1944 à Granier, aujourd’hui Aime-la-Plagne (Savoie) ; agriculteur ; victime civile..

Fils de Simon Simon-Chautemps et de Peronne Sorrel, Julien Simon-Chautemps était marié à Célestine Collomb, le couple avait huit enfants. Habitant Aime (Savoie), en Tarentaise, il était agriculteur.
Julien Simon fut abattu le 31 mars 1944 par deux soldats allemands à proximité de son chalet d’alpage au hameau de Chambernard, commune de Granier, aujourd’hui Aime-la-Plagne (Savoie), vers 8h30 du matin. Ce jour-là, une opération de police avait cours. La commune d’Aime était encerclée et il était interdit de circuler. Les habitants des hameaux éloignés l’ignoraient. Deux petites filles de Granier se rendant à l’école d’Aime, furent prises pour cibles par les deux mêmes soldats, sans conséquence heureusement.
Son nom figure sur le monument aux morts d’Aime, à Aime-La Plagne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article252588, notice SIMON-CHAUTEMPS Julien par Michel Aguettaz, version mise en ligne le 1er décembre 2022, dernière modification le 1er décembre 2022.

Par Michel Aguettaz

SOURCES : Arch. Dép. Rhône 3808 W 1157. — Absent de Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément