ROCCHISANI Nicolas, Jean [Dictionnaire Algérie]

Par Louis Botella

Facteur mixte puis chef de gare ; syndicaliste CGTU puis CGT de l’Algérois (Algérie).

Facteur-mixte en gare de Tizi-Ouzou, Nicolas Rocchisani figura, en juillet 1926, sur la liste des candidats présentés par la CGTU lors de l’élection des délégués auprès du réseau de chemin de fer de l’État.

En octobre 1928, il était à nouveau candidat mais auprès du Conseil supérieur des chemins de fer en Algérie.

Chef de gare de 5ème classe à Boghari [Ksar el Boukhari], Nicolas Rocchisani se présenta, en avril 1948 et en juillet 1949, au titre de la CGT lors de la désignation, respectivement, des membres du comité mixte collectif de l’arrondissement Exploitation d’Alger et des délégués auprès du chef de l’arrondissement Exploitation d’Alger.

En décembre 1950, il était chef de gare de 4ème classe à Médéa.

Eut-il un lien de parenté avec Xavier Rocchisani ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article252608, notice ROCCHISANI Nicolas, Jean [Dictionnaire Algérie] par Louis Botella, version mise en ligne le 30 novembre 2022, dernière modification le 30 novembre 2022.

Par Louis Botella

SOURCE : Le Cheminot Algérien, organe officiel de l’Union d’Algérie [CGTU puis CGT], juillet 1926, octobre 1928, juin 1929, avril 1948, juin-juillet 1949, décembre 1950 (BNF Gallica).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément