ARMAIN Louis Alfred

Né vers 1809, tailleur aux Batignolles (Seine).

Louis Alfred Armain fut inculpé en 1854 dans l’affaire de la Jeune Marianne, convaincu d’avoir détenu des armes de guerre et des munitions, d’avoir participé à Paris en 1852 à des réunions de simulation d’insurrection et condamné à 18 mois de détention et 300 francs d’amende. Il fut incarcéré à Belle-Île-en-Mer (Morbihan) le 7 octobre 1854.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article25264, notice ARMAIN Louis Alfred , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 27 novembre 2016.

SOURCES : Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 499. — Gazette des tribunaux, 2 au 8 mars 1854. — Notes de J.-Y. Mollier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément