BUYSER Fernand, Jules

Par Jean-Louis Ponnavoy, Jean-Luc Marquer

Né le 11 avril 1900 à Fontainebleau (Seine-et-Marne), mort en action le 3 août 1944 à Saint-Firmin-sur-Loire (Loiret) ; mécanicien-électricien ; résistant, capitaine des Forces françaises de l’intérieur (FFI)

Plaque de rue, Briare
Plaque de rue, Briare
Photo : Geneanet, sous licence CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons

Fernand, Léon Buyser était le fils de Léon, Eugène Buyser, manouvrier, et de Palmyre Lécuyot, son épouse.
Il naquit au domicile de ses parents, 6 et 8 rue du Conventionnel-Geoffroy, à Fontainebleau (Seine-et-Marne).
Il fut incorporé au 18e régiment du Génie le 18 mars 1920. Il était alors mécanicien-électricien. Il passa au 1er RG le 15 juin 1920 où il servit jusqu’au 4 mars 1922, date de son envoi en disponibilité.
Il épousa Marie Hélène Girard le 16 novembre 1921 à Saint-Aignan-le-Jaillard (Loiret). Le couple eut au moins un enfant.
La famille s’installa dans le Loiret au début des années 1930, à Châtillon-sur-Loire, puis à Orléans à partir de juillet 1933.
Rappelé à l’activité en septembre 1939, affecté au 51e régiment régional, il fut réformé temporairement le 6 mars 1940, et renvoyé dans ses foyers.
Il entra dans la Résistance au maquis de Saint-Firmin-sur-Loire (Loiret), groupe Briare, où ses services furent homologués du 27 novembre 1943 au 3 août 1944.
Le 3 août 1944 dans la soirée, le maquis fut attaqué par l’ennemi. Fernand Buyser résista héroïquement avec ses huit hommes, armés seulement de mitraillettes. Il ordonna à ses compagnons de fuir et protégea leur repli, avant de se tirer une balle dans la tête, pour ne pas être pris par l’ennemi.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué capitaine des Forces françaises de l’Intérieur à titre posthume, avec prise de rang au 1er juin 1944 (Arrêté du 22 mars 1950 paru au JORF du 5 avril 1950, page 3669).
Il fut décoré de la Médaille de la Résistance à titre posthume par décret du 18 janvier 1968 paru au JO du 2 février 1968.
Il est enterré au cimetière communal de Saint-Aignan-le-Jaillard.
Son nom figure sur la plaque commémorative des FFI du Loiret ans le musée départemental de la Résistance, à Lorris (Loiret), sur le monument aux morts et sur une plaque, 1 rue des Grands-Jardins, à Briare (Loiret) et sur le monument aux morts, à Saint-Agnan-le-Jaillard (Loiret).
Son épouse fut déportée en Allemagne, dont elle revint. Serge Buyser, son fils, était également résistant du groupe Briare.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article252650, notice BUYSER Fernand, Jules par Jean-Louis Ponnavoy, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 3 décembre 2022, dernière modification le 3 décembre 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy, Jean-Luc Marquer

Plaque de rue, Briare
Plaque de rue, Briare
Photo : Geneanet, sous licence CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote AC 21 P 36293 (nc) et GR 16 P 98865 (nc) et GR 19 P 45/1 pages 34 et 100.— Arch. Dép. Seine-et-Marne, RMM, Fontainebleau 1920, mat. 578.— La résistance dans le Giennois, Ville de Gien, 2019.— Mémoire des hommes.— Mémorial Genweb.— JORF, Gallica.— Geneanet.— État civil, acte de naissance n°42.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément