COSSON Louis, Denis

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 27 mai 1913 à Paris (VIIIe arr.), mort en action le 25 août 1944, à Paris (XIe arr.) ; manœuvre ; résistant FFC.

Plaque commémorative Louis COSSON
Plaque commémorative Louis COSSON
Cédric HOOCK photographie sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0

Louis Cosson naquit 208, rue du faubourg-Saint-Honoré, fils de Clémence Durlicq, âgée de 25 ans, blanchisseuse, domiciliée à 25 rue Martre, à Clichy. Il fut reconnu le 14 octobre 1915 à la mairie de Troyes (Aube) par Louis Denis Cosson et reconnu le 12 janvier 1933 à Paris (XVIIe arr.) par Clémence Durlicq, marchande des quatre saisons. Il se maria le 12 janvier 1933 à Paris (XVIIe arr.) avec Rolande Olga Fontana, âgée de 18 ans, sans profession, dont il divorça le 11 décembre 1943. Lors de son mariage, il exerçait alors le métier de manœuvre et était domicilié 4 rue Lechapelais (XVIIe arr.)
Il entra dans la Résistance comme membre du groupe PH 35 des Corps-Francs de la Délégation Générale du Gouvernement Provisoire.
En 1944, il était domicilié légalement 2 rue Hégésippe-Moreau, à Paris (XVIIIe arr.) Sa mère qui était veuve exerçait alors le métier de commerçante et était domiciliée 17 allée des Coursillions, à Bondy (Seine, Seine-Saint-Denis).
Il fut tué le 25 août 1944 8 place de la République, sur le territoire du XIe arr. au cours combats de la Libération de Paris, lors de l’attaque et du siège de la caserne Prince Eugène, où s’étaient retranchés les derniers combattants allemands. Son corps fut transporté 73 boulevard Richard-Lenoir, à Paris (XIe arr.)
L’acte de décès fut dressé le 26 août 1944 sur la déclaration de Jacques de la Plane, 48 ans, employé à Paris, 104 rue d’Aubervilliers.
Il fut inhumé le 29 août 1944 au cimetière parisien de Saint-Ouen (Seine), aujourd’hui Saint-Ouen-sur-Seine (Seine-Saint-Denis).
Il obtint la mention « Mort pour la France  » transcrite sur l’acte de décès le 25 novembre 1947 et une mention rectificative par le ministère des Anciens combattants en date du 24 mars 1954 fut transcrite sur l’acte de décès le 12 avril 1954, indiquant notamment qu’il était chargé de mission de 3e classe, sous-lieutenant des Forces françaises combattantes.
Son nom figure sur la plaque commémorative Louis Denis COSSON à Paris XIe.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article252651, notice COSSON Louis, Denis par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 4 décembre 2022, dernière modification le 4 décembre 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

Plaque commémorative Louis COSSON
Plaque commémorative Louis COSSON
Cédric HOOCK photographie sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote AC 21 P 108601 (nc) et GR 16 P 144166 (nc).— Arch. de Paris, répertoire alphabétique des transports de corps, 1944, 2484W43, tome 1, p. 8 ; registre journalier d’inhumation, cimetière de Saint-Ouen, 29/08/1944.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance n° 914, de mariage n° 51 et de décès n° 1893)

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément