GIQUEL Maurice, Charles, Julien

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 5 juin 1911 à Courbevoie (Seine, Hauts-de-Seine), blessé le 25 août 1944 et mort à l’hôpital le 4 avril 1945, à Paris (XIIIe arr.) des suites de ses blessures ; inspecteur de police ; résistant FFC.

Place commémorative Maurice GICQUEL
Place commémorative Maurice GICQUEL
Danièle ROBBE (†) photographie sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0

Maurice Giquel était le fils de René, Édouard Giquel, représentant de commerce, et de Jeanne, Catherine, Antonia Rousseau, son épouse.
Il naquit au domicile de ses parents 73 rue de l’Alma à Courbevoie (Seine, Hauts-de-Seine).
Il était marié avec Madeleine Mariette, épousée le 1er mai 1934 à la mairie du XIe arrondissement de Paris et était domicilié 254 route Stratégique à Montrouge (Seine, Hauts-de-Seine), où il était inspecteur de police.
Il entra dans la Résistance comme membre de la Délégation Générale du Gouvernement Provisoire au Groupe P.H. 35 des Corps-Francs. Il fut blessé le 25 août 1944 à 16h30 par le tir d’une mitrailleuse postée aux fenêtres de l’hôtel Moderne en partant à l’assaut de deux canons allemands, 53 boulevard du Temple lors des combats pour la prise de la caserne du Prince Eugène.
Il décéda à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, 83 Boulevard de l’Hôpital, à Paris (XIIIe arr.) le 4 avril 1945.
Selon le site de la Libération de Paris, il fut hospitalisé à Saint Louis où, ne se remettant pas de ses blessures, il finira par mourir le 4 avril 1945.
L’acte de décès fut transcrit le 5 avril 1945 à Paris (XIIIe arr.) sur la déclaration de René Le Halper, 35 ans, employé de l’hôpital.
Il obtint la mention « Mort pour la France » (Avis du secrétariat général aux Anciens combattants en date du 15 juin 1945) et fut homologué résistant, membre du réseau "Délégation Générale" des Forces françaises combattantes.
Il est inhumé dans le Carré de corps restitués du cimetière communal, carré 36, rang 4, tombe 5, à Montrouge (Hauts-de-Seine).
Son nom figure sur la plaque commémorative apposée sur le lieu où il fut blessé, à Paris (XIe arr.).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article252669, notice GIQUEL Maurice, Charles, Julien par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 7 décembre 2022, dernière modification le 7 décembre 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

Place commémorative Maurice GICQUEL
Place commémorative Maurice GICQUEL
Danièle ROBBE (†) photographie sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote AC 21 P 194944 (nc) et GR 16 P 257042 (nc).— Site La Libération de Paris La Caserne Prince Eugène, une forteresse Libération de Paris.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance n° 260, acte de décès n° 1184).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément