ARMIN Johannes Freimund et Siegmund von

Nés respectivement en 1812 et 1813, fils d’Achim von Armin et de Bettina Brentano. L’un d’eux était fouriériste et assistait en décembre 1832 aux réunions hebdomadaires organisées chez lui par Charles Fourier, selon le témoignage d’Albert Brisbane : « J’y ai vu aussi le jeune Armin, c’est un jeune homme de beaucoup de talent. »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article25269, notice ARMIN Johannes Freimund et Siegmund von, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 6 août 2020.

SOURCES : Lettre d’Albert Brisbane à K. A. Varnaghen, Paris, 3 décembre 1832. — Notes de J.-C. Dubos.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément