PAGÈS Paul, Lucien

Par André Balent

Né le 17 mai 1908 à Lézignan (Aude), aujourd’hui Lézignan-Corbières, massacré le 22 août 1944 à Pouzols (Aude) ; victime civile

Paul Pagès résidait à Lézignan (Aude). En août 1944, il se trouvait à Pouzols (Aude), commune du Minervois oriental, proche de Narbonne (Aude) et limitrophe de communes de l’Hérault (Olonzac, Oupia).
Le 22 août 1944, une colonne allemande se déplaçait vers la vallée du Rhône après que les soldats eurent évacué leurs garnisons du sud-ouest de la France. Comme toutes les colonnes qui circulaient en Languedoc, elle était attaquée par les divers maquis qui tendaient des embuscades sur leur passage. Elles traversaient des villages où elles commettaient souvent des exactions. Alors que des soldats allemands parcouraient Pouzols traversé par la RD 5, important axe routier reliant directement Carcassonne (Aude) à Béziers (Hérault), qu’ils empruntaient, certains d’entre eux demandèrent des renseignements à Paul Pagès qui s’éloigna. L’un d’eux, le tua en tirant une balle dans son dos.
Paul Pagès fut déclaré « Mort pour la France ». Son nom figure sur une plaque commémorant les morts de la commune pendant les conflits du XXe siècle apposée dans la mairie de Lézignan.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article252723, notice PAGÈS Paul, Lucien par André Balent, version mise en ligne le 7 décembre 2022, dernière modification le 7 décembre 2022.

Par André Balent

SOURCE : Service historique de la Défense, Caen, AC 21 P 383690, n. c. — Julien Allaux, La 2e Guerre Mondiale dans l’Aude, Épinal, Éditions du Sapin, d’or, 1986, 254 p. [p. 204]. — Sites Mémoire des Hommes et MemorialGenWeb consultés le 5 décembre 2022.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément