LAPLANCHE Joseph

Par Guillaume Davranche

Né vers 1878 ; pâtissier ; anarchiste et antimilitariste.

En 1904-1907, Joseph Laplanche était membre de la section lyonnaise de l’Association internationale antimilitariste (AIA).

En juillet 1907, il cosigna le manifeste « Bravo ! L’armée antimilitariste ! » qui glorifiait la mutinerie des soldats du 17e régiment d’infanterie à Béziers. Le 29 novembre, il comparut devant les assises du Rhône et fut acquitté, avec l’ensemble des inculpés (voir Albert Bécirard).

En 1910, Joseph Laplanche appartint au Groupe d’action et de propagande révolutionnaire et anarchiste (voir Camille Favier), qui mena une campagne en faveur d’Émile Rousset, puis de Jules Durand. Le groupe fonctionna jusqu’en novembre 1911 environ.

A la même période, il était membre de l’antenne lyonnaise du Comité de défense sociale (CDS), mais aussi de la Jeunesse syndicaliste intercorporative (JSI), qui participa, en 1913, à la lutte contre la loi de trois ans.

Laplanche était inscrit au Carnet B.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article252743, notice LAPLANCHE Joseph par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 7 décembre 2022, dernière modification le 7 décembre 2022.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : Les Temps nouveaux, 27 juillet 1907. — La Presse, 30 novembre et 1er décembre 1907. — L’Express du Midi, 1er décembre 1907. — Le Libertaire, 8 décembre 1907. — Antoine Cintas, « Les pouvoirs publics et la police face à l’antimilitarisme et au pacifisme dans l’agglomération lyonnaise (1900-1918) », master d’histoire, université Lyon-II, 2020.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément