PROKUSKI Piotr dit Pierre

Par Éric Panthou

Né le 18 mai 1899 en Pologne, exécuté sommairement le 23 avril 1944 à Figeac (Lot) ; résistant au sein des FFI.

Stèle commémorative 23 avril 1944

Piotr Prokuski est né en Pologne dans une commune non identifiée, Smayowna ou Smaryowna selon la base Mémoire des Hommes, Smajouwa selon un auteur et selon Mémorialgenweb.
Marié, sans enfant, il habitait 3 rue du 11 novembre, à Figeac (Lot). Mobilisé en 1939, il a été fait prisonnier suite à l’armistice. On ignore quand et comment il a pu revenir en France. Il a rejoint les FFI à une date indéterminée.
Le dimanche 23 avril, à 4 heures du matin, une centaine de soldats allemands en camions et voitures, arrivèrent à Figeac, mirent des fusils mitrailleurs en batterie dans les carrefours, cernèrent plusieurs maisons dans lesquelles ils pénétrèrent pour procéder à des arrestations ; l’opération dura toute la matinée. Après bien des interrogatoires, des fouilles en règle, des vols, les soldats partirent à la recherche de la villa « Yvonne » pour arrêter un israélite. Furieux de ne rien trouver, ils arrêtèrent trois hommes qui travaillaient dans leur jardin, afin de les interroger : Piotr Prokuski, André Aigueperse et Louis Berman. Comme ils ne surent pas répondre, ils les abattirent d’une rafale de mitraillette tirée à bout portant.
Ils repartirent vers Cahors, emmenant les personnes qu’ils avaient arrêtés dans la journée, soit sept hommes et trois femmes tous morts en déportation.
Les funérailles de ces trois exécutés sommaires, malgré les interdictions, furent imposantes.

Piotr Prokuski a été reconnu « Mort pour la France », homologué FFI, nommé sergent à titre posthume à compter du 1er avril 1944, sous le nom de Pierre Prokuski.
Son nom, orthographié Pistr Prokurski, figure sur une stèle en hommage aux trois victimes, avenue Ernest Loubet, à Figeac.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article252754, notice PROKUSKI Piotr dit Pierre par Éric Panthou, version mise en ligne le 8 décembre 2022, dernière modification le 8 décembre 2022.

Par Éric Panthou

Stèle commémorative 23 avril 1944

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 138911, dossier militaire tué (nc). — SHD, Vincennes, GR 16 P 491872, dossier FFI (nc). — La Résistance en Quercy. — Gilbert Lacan, Figeac en Quercy sous la terreur allemande : Avril-mai-juin-juillet 1944, 1990. — Journal officiel de la République française. Lois et décret, 12 mai 1948. — Mémorialgenweb. — Liste officielle ... des prisonniers de guerre français : d’après les renseignements fournis par l’autorité militaire allemande : nom, date et lieu de naissance, unité / Centre national d’information sur les prisonniers de guerre, 5 octobre 1940, p. 51.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément