FEYBESSE Jean-Claude, Louis

Par Nicolas Simonpoli

Né le 28 aout 1943 à Sommières (Gard) ; cheminot, ajusteur puis agent de conduite ; syndicaliste FGAAC, secrétaire de la région de Montpellier (1975-1980), secrétaire général du réseau Sud-Est de la FGAAC (1983-1990), élu suppléant à la commission exécutive de la FGAAC (1985-1988), administrateur de la FGAAC au CA de l’AGECIF SNCF (1985-1988), représentant de la FGAAC à la commission nationale SNCF CHSCT (1989-1990).

Jean-Claude Feybesse, dossier d’apprenti, 1958
Jean-Claude Feybesse, dossier d’apprenti, 1958
[DR arch. de la SNCF. GEN_0571283].

Jean-Claude Feybesse était le fils de Gilbert Feybesse, cheminot, commis trafic en gare de Nîmes (Gard). En octobre 1958, il entra au centre d’apprentissage SNCF de Nîmes (Gard). Il y demeura jusqu’en 1961, année il obtint son CAP d’ajusteur.

Au terme de son apprentissage, Jean-Claude Feybesse intégra le dépôt SNCF de Nîmes en qualité d’ouvrier professionnel. En avril 1963, il fut appelé pour le service militaire, qu’il effectua dans la marine jusqu’en aout 1964. Il reprit ensuite son poste au dépôt de Nîmes où il travailla comme ouvrier professionnel jusqu’en novembre 1969. Cette même année, il décida de changer de filière, quittant le Matériel pour la Traction. Il effectua toute sa carrière de conducteur au dépôt de Nîmes. De décembre 1969 à décembre 1975, il fut élève conducteur. En janvier 1976, il accéda au grade de conducteur de route puis de conducteur de route principal en janvier 1982. En 1983, il fut placé en service libre au titre de ses fonctions syndicales. En septembre 1993, il prit sa retraite.

Dans les années 1970, Jean-Claude Feybesse adhéra à la Fédération générale autonome des agents de conduite (FGAAC). Il prit rapidement des responsabilités au sein de l’organisation. De 1975 à 1980, il fut secrétaire de la FGAAC pour la région de Montpellier. À compter de 1981, il occupa les fonctions de secrétaire général adjoint (1981-1982) puis de secrétaire général du Réseau Sud-Est de la FGAAC. Il demeura à cette responsabilité jusqu’en 1990. Par ailleurs, au niveau national, il fut élu suppléant de la commission exécutive de la FGAAC de 1985 à 1988.

Au sein de l’organisation syndicale Jean-Claude Feybesse eut notamment la charge de la formation des militants. Il mobilisa les connaissances techniciennes acquises dans ses divers mandats de représentant de la FGAAC aussi bien dans les instances SNCF qu’en dehors. Au niveau de l’entreprise ferroviaire, il siégea au conseil de perfectionnement des apprentis de 1983 à 1984, à la commission professionnelle centrale des filières Transport et Commercial de 1985 à 1986 et, enfin, à la commission nationale CHSCT de 1989 à 1990. Par ailleurs, de 1985 à 1988, il fut également administrateur de l’AGECIF SNCF, structure dédiée à la formation professionnelle des cheminots.

En 1965, Jean-Claude Feybesse épousa Brigitte Rivet, secrétaire dactylo dans une entreprise de matériel électrique. Le couple eut deux filles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article252786, notice FEYBESSE Jean-Claude, Louis par Nicolas Simonpoli, version mise en ligne le 15 mai 2023, dernière modification le 2 octobre 2023.

Par Nicolas Simonpoli

Jean-Claude Feybesse, dossier d'apprenti, 1958
Jean-Claude Feybesse, dossier d’apprenti, 1958
[DR arch. de la SNCF. GEN_0571283].

SOURCES : Arch. de la FGAAC. — Arch. du personnel de la SNCF, dossier personnel de Jean-Claude Feybesse (GEN 0571283).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable