JULIENNE Patrick

Par Daniel Auberger

Né le 12 juillet 1950 à Amiens (Somme) ; cheminot, agent de conduite ; syndicaliste CGT, délégué du personnel à Laroche-Migennes, membre de l’UL-CGT de Migennes, secrétaire de la section CGT des cheminots retraités d’Albi (à partir de 2016).

Patrick Julienne
Patrick Julienne

Patrick Julienne était le fils de Jean Julienne, chef de chantier à Montargis (Loiret), et de Louise Champlon, mère au foyer. La famille comptait deux enfants, Patrick et sa sœur ainée.

En 1965, Patrick Julienne obtint son certificat d’études primaires puis, en 1969, son CAP de mécanique générale au lycée professionnel Durzy à Montargis (Loiret). En parallèle, dès ses 18 ans, il commença à travailler comme chauffeur livreur pour la société de transport Grégoire, sise à Montargis (Loiret). Il y travailla jusqu’en 1971, année de son départ pour le service national qu’il effectua à l’Ecole d’application des transmissions, située en Bretagne, jusqu’en février 1972.

En février 1972, à son retour du service militaire, il fut embauché à la SNCF en tant qu’ouvrier qualifié. Il fut affecté à Laroche-Migennes (Yonne). Immédiatement, il orienta sa carrière vers la filière Traction. Aide conducteur en 1972, il devint ensuite conducteur en 1984 puis conducteur principal en 1995. Ce fut à ce grade qu’il prit sa retraite en juillet 2000. Tout au long de sa carrière, il resta affecté au dépôt de Laroche-Migennes.

En 1984, Patrick Julienne adhéra à la CGT. Il fut particulière marqué par certains militants cheminots qu’il côtoya dans l’Yonne tel Patrick Blin ou André Lafeuille. Les récits de résistance de ce dernier, ami de Louis Riglet, restèrent en mémoire de Patrick. À Laroche-Migennes, Patrick Julienne milita à l’Union locale de Migennes (Yonne) et au secteur cheminot CGT de Paris Sud-Est. Il fut élu à deux reprises délégué du personnel et exerça un mandat au comité régional du travail sur la région de Paris Sud-Est.

En 2006, quelques années après son départ en retraite, il s’installa à Albi (Tarn). Il s’intégra immédiatement à la section CGT des cheminots retraités dont il devint le secrétaire à compter de 2016. Toujours disponible, affable, il réussit à faire corps avec le monde cheminot tarnais.

À Albi, il s’impliqua également dans le mouvement associatif et, en particulier, dans une troupe de théâtre qu’il contribua à créer et dont les prestations permirent de récolter des fonds pour l’Association Solu-Chil-Orphanage (Orphelinat Katmandou) ainsi que l’ADOT (Association pour le Don d’Organes et de Tissus) du Tarn.

Très attaché à l’Yonne et plus précisément à Laroche-Migennes où une grosse partie de sa vie se déroula, il ne manqua aucune occasion de la vanter à ses camarades.

Marié à Maryvonne Fabre, agent territorial à la mairie de Migennes (Yonne), militante de la CGT, détachée dans le syndicat CGT des agents territoriaux de l’Yonne de 2001 à 2006.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article252795, notice JULIENNE Patrick par Daniel Auberger, version mise en ligne le 15 mai 2023, dernière modification le 15 mai 2023.

Par Daniel Auberger

Patrick Julienne
Patrick Julienne

SOURCE : Renseignements fournis par l’intéressé, septembre 2022.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable