ARNAUD Frédéric, dit Arnaud de l’Ariège

Républicain condamné à la transportation après 1851.

Avec son fils, Félix Arnaud, Frédéric Arnaud figura dans les « complots contre la sûreté de l’État » de 1839 et de 1841. En février 1848, ils furent ensemble au premier rang de l’insurrection, ce qui leur valut d’être nommés tous les deux agents de police, pour peu de temps d’ailleurs. En décembre 1851, chauds partisans de l’insurrection, ils furent condamnés par la Commission mixte des Bouches-du-Rhône : son fils, Félix, à cinq ans de transportation en Algérie par contumace sa peine ayant été commuée en internement en Vaucluse, puis à Marseille en 1854, Frédéric Arnaud le fut à dix ans de transportation. Voir Gabriel Michel* pour les autres condamnés.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article25283, notice ARNAUD Frédéric, dit Arnaud de l'Ariège, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 29 novembre 2022.

SOURCE : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M 6/103.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément