AUBERT Pierre

Né vers 1837. Ouvrier carrier aux ardoisières de Trélazé (Maine-et-Loire). Inculpé à la suite de l’émeute de la nuit du 26 au 27 août 1855, fomentée à Trélazé par la Marianne, Pierre Aubert fut condamné à 9 mois de prison et 100 F d’amende, le 21 septembre 1855, par le tribunal correctionnel d’Angers. Voir Attibert François : liste des personnes condamnées pour affiliation à la Marianne en Maine-et-Loire (1855-1856).
Liste des 25 prévenus qui comparurent le 21 septembre 1855 (d’après la Gazette des Tribunaux) : Aubert Pierre, Basile René, Bellanger François, Bellanger Frédéric, Bellanger Michel, Boisneau François, Bottereau Louis, Bottereau René, Bourmancé Arthur, Chotard Joseph, Denis Louis, Doisneau Jean, Dubois Jean, Judon René, Mariet Louis, Quérard Jean-Baptiste, Quilloux René, Robert Martial, Rochard Jacques, Trouillard Antoine, Trouillet Alexis, Turquais François père, Turquais François fils, Vazières Victor, Voiton Jean.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article25354, notice AUBERT Pierre , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 11 mai 2021.

SOURCES : Gazette des Tribunaux, 26 septembre 1855.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément