CORSINI Michel, Eugène, Valérien

Par Louis Botella

Né le 5 septembre 1937 à Jarny (Meurthe-et-Moselle) ; élève Exploitation, facteur chef, sous-chef de gare, cadre Transport Mouvement ; secrétaire du syndicat FO des cheminots de Conflans-Jarny (Meurthe-et-Moselle) ; secrétaire général adjoint puis secrétaire général de l’Union régionale FO de Metz (197 ?-1982 et 1987-1988) ; secrétaire général adjoint puis secrétaire général de l’Union nationale des cadres, agents de maîtrise et techniciens (UNCMT) de 1988 à 1992 ; membre du bureau fédéral de la Fédération FO des cheminots (1979-1982 et 1987-1992) ; secrétaire général de l’Union locale interprofessionnelle FO de Conflans-Jarny.

Fils d’un mécanicien automobile qui fut ensuite fondateur et agent des chemins de fer au dépôt de Conflans des Chemins de l’Est (1934-1935), puis chef de transport routier et enfin commerçant en combustibles, et d’une mère secrétaire de direction, Michel Corsini obtint en 1953 son BEPC et fut reçu au concours d’élève Exploitation de la SNCF au sein de laquelle il fut admis le 1er octobre 1953. Il fut facteur mineur jusqu’à son départ au service militaire. À son retour, il fut successivement facteur enregistrant, facteur chef, sous-chef de gare de 2e classe à Conflans. Puis, à la suite de la suppression du triage de Conflans, il fut nommé chef de service Mouvement principal puis cadre Transport Mouvement à Woippy (Moselle). Il partit en retraite au cours du printemps 1993.
Adhérent de la CFDT et en opposition avec la nouvelle orientation impulsée par Edmond Maire, il quitta cette organisation pour adhérer en 1971 à Force ouvrière. Il y assuma rapidement des responsabilités au sein du syndicat de Conflans-Jarny : secrétaire du syndicat et représentant syndical au comité mixte de son établissement.
À partir de 1976, il fut secrétaire général adjoint de l’Union régionale FO de Metz et en 1979, il remplaça Guy Kammer, partant en retraite, au poste de secrétaire général. En 1982, Michel Corsini fut remplacé à ce poste par Antoine Fabri. Il reprit cette fonction en 1984.
En mars 1979, il fut élu membre du bureau national de l’Union nationale des cadres, agents de maîtrise et techniciens (UNCMT), en charge du réseau Est. Lors du scrutin, il obtint 23 voix sur 30. Son mandat fut reconduit en mars 1982 et en mai 1985. En 1988, il remplaça Gérard Olivo au poste de secrétaire général adjoint de cette structure pour l’encadrement. Il seconda efficacement Louis Botella qui cumula, entre 1987 et 1991, les fonctions de secrétaire général de l’UNCMT et de secrétaire fédéral. À partir du début de 1990, Michel Corsini assuma de fait le mandat de secrétaire général et l’année suivante, il fut élu secrétaire général. Il représenta également la Fédération FO des cheminots au conseil national de l’Union des cadres et ingénieurs Force ouvrière. À l’automne 1992, en raison de son départ à la retraite, il fut remplacé par Vincent Charbonnier.
Au plan interprofessionnel, il fut, à partir de la seconde moitié des années 1970 et au début des années 1980, secrétaire général de l’Union locale interprofessionnelle FO de Conflans-Jarny et siégea au bureau de l’Union départementale de Meurthe-et-Moselle.
Il fut également, de 1982 à 1987, conseiller prud’hommes dans la section Encadrement du Conseil de prud’hommes de Briey (Meurthe-et-Moselle).
Très engagé dans la vie associative, il fut secrétaire de l’Harmonie municipale des cheminots (1962-1972), secrétaire du club cheminot de tennis (1972-1974) de Jarny, président de l’association des parents d’èlèves du conservatoire de Metz (au début des années 1980), président de l’Union régionale Lorraine et membre du bureau fédéral de la Fédération nationale des associations de parents d’élèves des conservatoires (FNAPEC) de 1984 à 1986.
Candidat aux élections municipales de 1971 et de 1977 à Jarny, il fut élu conseiller municipal (sans étiquette politque) en 1983.
Il eut une fille d’un premier mariage. Elle est juriste. Par la suite, il épousa Josiane Alrivie, également responsable syndicale FO.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2542, notice CORSINI Michel, Eugène, Valérien par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 26 avril 2022.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération FO des cheminots. — Le Rail syndicaliste, 1979-1988. — Notes de Noël Mazet. — Informations transmises en mars 2003 par Michel Corsini.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément