BABA Philippe

Né en 1801 à Autun (Saône-et-Loire), ouvrier à façon, républicain de Paris.

. Ferblantier, lampiste, zingueur, établi à La Chapelle-Saint-Denis (Seine) comme ouvrier à façon depuis 1839, employant quatre ouvriers, Philippe Baba, ancien combattant médaillé de Juillet, se compromit à l’occasion de la grève des ouvriers du chemin de fer du Nord. Sergent d’une compagnie de garde nationale qui s’insurgea le 23 juin 1848, il entraîna ses propres ouvriers vers la mairie de La Chapelle où ils se firent remettre des cartouches, puis à la barrière Saint-Denis et à la barricade du faubourg Saint-Denis en disant : « Il ne faut plus de riches, on va les faire danser. » Arrêté, cet ancien compagnon de Godefroy Cavaignac* fut classé comme « homme exalté et dangereux, condamné à la transportation, mais gracié en décembre 1848 ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article25522, notice BABA Philippe , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 13 août 2016.

SOURCES : Arch. Min. Guerre A 2339. — Laurent Louessard, La révolution de juillet 1830, Spartacus, 1990, p. 237.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément