BALE Georges

Né vers 1819 à Meillant (Cher) ; ouvrier tanneur.

Marié et père d’un enfant, affilié à la société secrète du village et ne témoignant d’aucun « repentir », il fut condamné selon les sources à cinq années de déportation à Cayenne ou à la transportation à Douéra en Algérie. Il bénéficia d’une remise de peine le 2 février 1853.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article25617, notice BALE Georges , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 5 février 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB30 399. — Notes de M. Pigenet. — Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, [Georges Bale->http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php?page=fiches/notice&individu=28218&liste=recherche_nom_bale — Notes de Valentine Dumas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément