BALLARD Jules

Jules Ballard était directeur de la librairie démocrate socialiste dite de la « Propagande démocratique et sociale » 1, rue des Bons-Enfants, à Paris, IIe arr. (maintenant Ier). À la suite de l’affaire du 13 juin 1849, une perquisition fut effectuée, le 22, à son domicile.
Pour les ramifications en province de la librairie de la « Propagande démocratique et sociale » voir : Germain Olivier* (Bouches-du-Rhône) ; Marie-Rose Dard* (Jura) ; Jean Pierre* (Marne) ; Pradier* (Puy-de-Dôme) ; Ignace Anstett*, Bernard* (fils aîné), Ekel*, Frédéric Roedron*, Salomon* (Bas-Rhin) ; Ortlieb Zénon* (Sainte-Marie-aux-Mines, Haut-Rhin) ; Roberge Eugène* (Seine) ; Joseph Lallemand* (Seine-et-Marne) ; Abraham Collée* (Var) ; Jean-Baptiste Bac* (Haute-Vienne) ; Jean-Baptiste Dubois (Vosges).
Suite à la publication par la « Propagande démocratique et sociale » de la tragédie de Xavier Sauriac La Mort de Jésus, Jules Ballard fut condamné ainsi qu’Eugène, Louis Carpentier à 3 mois d’emprisonnement et 500 F d’amende.
Pour la reconstitution de la librairie peu avant le coup d’État du 2 décembre 1851, voir Carpentier Eugène*.
Parmi les auteurs édités, voir Pierre Joigneaux*, Armand Lévy* Voir aussi Gamet Hector*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article25638, notice BALLARD Jules , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 10 août 2020.

SOURCE : Arch. P.Po, fichier alphabétique. — Le Moniteur, 19 juillet, 12 octobre 1851. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément