BARROS ou BARROT Christophe

Né en 1794, à Saint-Étienne (Loire). Cafetier à Saint-Clair, faubourg de Lyon (Rhône), Christophe Barros fut arrêté lors des journées insurrectionnelles d’avril 1834. Il fut libéré par un non-lieu à suivre prononcé par la Cour des Pairs avant l’ouverture des débats (Dans ce dossier, son nom est orthographié Barrot) Par la suite, il prêta son local aux réunions d’une société communiste secrète d’ouvriers lyonnais, la Société sans Nom. Le tribunal correctionnel de Lyon le condamna à un mois de prison le 19 septembre 1844. Voir Bertrand Eustache*, Callet André*, Chambon Jean-Pierre*, Nantille Joseph*, Philippe Louis dit Georges* Voir pour une organisation lyonnaise analogue de 1844, la Société Communiste : Millet Pierre*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article25858, notice BARROS ou BARROT Christophe, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Cour des Pairs. Procès politiques, 1830-1835, Inventaire dressé par J. Charon-Bordas, Paris, Archives Nationales, 1983. CC 566 d 3 n° 4l6. — Arch. Dép. Rhône, série U, Procès-verbaux des tribunaux correctionnels.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément