BASTEL Jean, Charles

Par Pierre Baudrier

Né à Paris le 2 juin 1816, républicain parisien.

Bastel, plumassier, avait été arrêté après que Fombertaux*, qui habitait au même domicile que lui, et Joanini*, aient été surpris rue Beaubourg, et eux-mêmes arrêtés, dans la nuit du 7 au 8 août 1837 alors qu’ils venaient d’afficher une proclamation « séditieuse » intitulée Au Peuple. qui annonçait le Moniteur Républicain. La Gazette des Tribunaux en reproduit le texte entier. Le domicile de Bastel et Fombertaux avait été perquisitionné. Tous trois furent acquittés le 5 septembre 1837 du chef d’accusation de propagande républicaine égalitaire. C’est sans doute le même Bastel qui, communiste parisien, participait au Premier Banquet communiste de Belleville le 1er juillet 1840 (Voir Jean-Jacques Pillot*). A la suite du compte rendu tendancieux publié par le Journal du peuple, il signa, en compagnie d’une cinquantaine d’autres, une lettre de désabonnement. Voir Couturat*, Maigne*.

Bastel est cité dans le document Taschereau dans un passage d’exégèse difficile.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article25909, notice BASTEL Jean, Charles par Pierre Baudrier, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 17 août 2016.

Par Pierre Baudrier

SOURCES : Cour des Pairs, Affaire des 12 et 13 mai 1839. Rapport fait à la Cour par M. Mérilhou, Paris, Imprimerie royale, 1839-1840. — L’Intelligence, n° 1, p. 11). — Journal du peuple, 21 novembre 1841. — Gazette des Tribunaux, 6 septembre 1837, p. 1. — J. Grandjonc, Communisme/ Kommunismus/ Communism. Origine et développement international de la terminologie communautaire prémarxiste des utopistes aux néo-babouvistes, Trier, Karl Marx Haus, 1989, p. 360-370. — Notes de J. Grandjonc.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément