BEAUFORT.

Par Pierre Levêque

Manouvrier à Cessey-sur-Tille, dans le canton de Genlis (Côte-d’Or). A l’occasion de l’enquête de 1848 sur le travail agricole et industriel, Beaufort présenta à la commission cantonale, au nom des « ouvriers cultivateurs manœuvres » de sa commune, un plan visant à organiser ceux-ci en société, permettant à chacun de travailler « à son tour de rôle ».
Tout journalier recevrait un hectare de terre en fermage, dont le loyer serait retenu sur ses journées et garanti par la société. En cas de conflit sur le salaire, un « tiers désintéressé » servirait d’arbitre.
On instituerait dans chaque commune un fonds de secours mutuels et une salle d’asile, ce qui permettrait aux femmes des manouvriers de travailler.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article26050, notice BEAUFORT. par Pierre Levêque, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 5 septembre 2017.

Par Pierre Levêque

SOURCES : Arch. Dép. Côte-d’Or, 13 M I G 4.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément