COURRECH

Cheminot à Paris ; insurgé de 1848 "quarante-huitard".

Agent comptable du bureau d’arrivée du chemin de fer d’Orléans à Paris, il était, en 1848, vice-président du club de la Belle Moissonneuse à Ivry (Seine, Val-de-Marne), où il demeurait.
En juin 1848, avec des gardes nationaux insurgés de la IIIe légion, il tirait du haut du pont du chemin de fer sur ceux qui dégageaient la voie pour faire passer un convoi, puis il s’enfuit d’abord à la barrière des Deux-Moulins où il passa la nuit, puis à Charenton, après le meurtre du général Jean Baptiste Bréa le 25 juin.
Condamné par contumace, il fut l’objet d’une décision de transportation.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2612, notice COURRECH, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 4 juin 2021.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, A 12392.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément