BEUGÉ Louis, Antoine

Né le 17 septembre 1822 à Reims (Marne), mort le 3 mai 1912 à Reims. Ouvrier tisseur, soldat et poète. Républicain convaincu.

Louis-Antoine Beugé était le fils de Louis-Thomas Beugé* et le petit-fils de Jean-Baptiste Beugé*, révolutionnaires, militants ouvriers et républicains.
Il avait acquis assez de connaissances pour se livrer à des travaux scientifiques. Soldat, puis sous-officier de l’armée d’Afrique, il participa, en Algérie, à des opérations dont il laissa le récit. Malgré son éloignement de sa ville natale il suivit l’activité d’un petit cénacle littéraire ouvrier dont l’organe, La Revue de Reims, ne vécut que quelques mois (1845-1846). Parmi les rédacteurs, on rencontrait le typographe Nicolas David* qui prendra, à Paris, une part active à la révolution de Février. Selon son biographe, Gustave Laurent, Louis Beugé fut « un de ces poètes et littérateurs populaires [...] qui, par leur propagande et leurs écrits, contribuèrent à l’éducation de leurs compagnons de misère et préparèrent le mouvement républicain et socialiste de 1848 ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article26511, notice BEUGÉ Louis, Antoine , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 6 août 2021.

<em &#338UVRES : Elles ont paru dans la Revue de Reims (1845-1846). Bibl. de Reims : C.R.T.V., n° 1212. Elles comprennent des poésies, quatre pièces de théÎtre, et une nouvelle : Le Pilier tremblant de Saint-Nicaise (1845). Celle-ci a été rééditée en 1912 par Gustave Laurent (17 p. in-12, portrait, étude biographique).

SOURCES : Boussinesq et Laurent, Histoire de Reims depuis les origines jusqu’à nos jours, Reims, 1933, tome II, 2e partie.

ICONOGRAPHIE : Boussinesq et Laurent, ouvr. cité, p. 678.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément