CROIZAT Antoine

Né en 1867, mort en 1937 ; socialiste puis communiste du Rhône.

Antoine Croizat, militant socialiste puis communiste de Lyon (Rhône), est présenté, selon les sources, comme ouvrier ferblantier aux usines de Garbures, ouvrier plombier (l’Humanité, 12 février 1981), cafetier (Mémoires de Vassart) ou cheminot à l’atelier de réparation des bâches à Vaise. Il exerça peut-être successivement ces quatre professions. Il fut, jusqu’au début des années 1930, le gérant de l’hebdomadaire régional du Parti communiste, Travail. Son deuxième fils, Ambroise, devint un important dirigeant communiste — voir Ambroise Croizat*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2683, notice CROIZAT Antoine, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 30 juin 2008.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément