AUBARD Marcel, Gilbert

Par Michel Gorand, Gérard Larue

Né le 22 novembre 1920 à Stains (Seine, Seine-Saint-Denis), mort le 13 novembre 1987 à Eaubonne (Val-d’Oise) ; membre du bureau national des cheminots CFDT (1967-1971).

Fils de Émile Auguste Aubard, maçon, et de Hélène Dézert, couturière, Marcel Aubard fut adopté pupille de la Nation en décembre 1928. Il habitait à Stains, 20 rue Daniel Falempin, en provenance du 12 rue de la République, puis du 89 boulevard d’Aubervilliers. Il s’était marié le 13 septembre 1941 à Stains avec Cécile Martens née le 6 mai 1920 à Paris XVIIIe arrondissement, le couple eut quatre enfants. En 1943, il fut recensé sur une liste du STO, mais, hospitalisé, il échappa au départ en Allemagne.
Le 13 novembre 1950, il participa avec Pierre Jacquet et Lucien Colombier, à la création de l’association dite « Loisirs et Éducation de Stains » dont il fut le secrétaire. Il se présenta sur la liste MRP aux élections municipales du 26 avril 1953 à Stains, mais ne fut pas élu.
Employé à la SCETA à Paris Saint-Lazare, il était depuis 1947 secrétaire général du Syndicat Confédéré Force Ouvrière des Cheminots des bureaux de ville et du camionnage de Paris et de province, 172 rue Cardinet (XVIIème). Puis il participa à la création, en février 1952, du syndicat CFTC dans cette filiale de la SNCF et il en fut le premier secrétaire général.
Au congrès fédéral de 1960, Marcel Aubard intervint pour un rapprochement avec FO et les cadres autonomes, notamment pour des listes communes aux élections professionnelles. Il fit partie du comité national de la Fédération des cheminots CFTC au titre de l’Union des Services centraux, puis il devint secrétaire du secteur SCETA (Société de contrôle et d’exploitation des transports auxiliaires), une filiale de la SNCF, et, à ce titre, continua à siéger au comité national. D’autre part, il fut administrateur de la Caisse de prévoyance de 1966 à 1973, au titre de la CFDT.
Contrôleur principal des transports automobiles à la SCETA, Marcel Aubard fut élu au bureau national des cheminots CFDT au XXXe congrès fédéral d’avril 1967 à Dourdan (Seine-et-Oise, Yvelines). Il fut réélu au bureau fédéral lors du congrès de 1970 et démissionna en août 1971 pour raisons de santé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article269, notice AUBARD Marcel, Gilbert par Michel Gorand, Gérard Larue, version mise en ligne le 9 mai 2017, dernière modification le 23 janvier 2019.

Par Michel Gorand, Gérard Larue

SOURCES : Arch. CFDT. – Le Cheminot de France. – Comptes rendus des congrès fédéraux. – Arch. PPO. 77 W 2839. – Arch Municipales de Stains. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément