BONNARD Jean-Baptiste

Né à Paris en 1815. Chimiste (il avait un laboratoire, 53, rue des Amandiers, probablement des Amandiers-Popincourt, VIIIe arr., maintenant rue du Chemin-Vert, XIe), et musicien (il jouait dans les bals). Condamné par contumace à vingt ans de détention pour l’insurrection de Juin 1848, il se pourvut et fut condamné contradictoirement, en juillet 1849, à trois mois de prison pour fabrication de poudre. Le 3 et le 4 décembre 1851, il prit la parole dans les groupes, attendant le moment favorable pour appeler à l’insurrection. Le 5, il exposa un plan d’action qui lui valut d’être transporté, mesure transformée en expulsion.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article26990, notice BONNARD Jean-Baptiste , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 17 novembre 2021.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, B 1373.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément