BONNET Adolphe.

Par Notice revue et complétée par Pierre Levêque.

Né le 26 nivôse an XII (17 janvier 1804) à Dijon (Côte-d’Or), mort le 14 août 1873 à Daix (Côte-d’Or). Propriétaire terrien. Démocrate, proche du fouriérisme.

En 1828, après avoir terminé ses études de droit, il fut chargé par son père d’exploiter le domaine familial de Champmoron, soit environ 300 hectares, à Daix (canton de Dijon-Nord). Il en fit une exploitation modèle à tous les égards. Pierre Joigneaux, agronome comme lui, louait la façon dont il traitait son personnel, parlant même à ce propos de « tendances socialistes ». Vice-président du Comité central d’agriculture de la Côte-d’Or, il collaborait au Journal d’Agriculture de la Côte-d’Or. Il fut membre du degré préparatoire saint-simonien de Dijon en 1831-1832. Ami du négociant fouriériste dijonnais Oudot, il fut choisi par lui pour expertiser la terre de Cîteaux en vue de l’établissement d’une « colonie phalanstérienne » dans l’ancienne abbaye.
En avril 1848, il fut candidat à la Constituante, avec une profession de foi très modérée, signée « Adolphe Bonnet, cultivateur ». Il n’obtint que 6 274 voix sur 96 654 votants. Le 22 octobre, il participa à Dijon comme vice-président du Comité central démocratique, à un grand banquet « démocratique et social » où il exalta, dans son toast « à l’agriculture », l’œuvre de la Révolution française et approuva le programme rural de la Montagne.
Par la suite, il passa progressivement, de la doctrine de Fourier au libéralisme économique pur et simple. Sous le Second Empire, il était devenu une des personnalités marquantes de l’agriculture bourguignonne et une nouvelle évolution le conduisit vers le protectionnisme et le conservatisme. Il collabora au Bien public, journal conservateur de Dijon, mais aussi au Progrès de la Côte d’Or, républicain. Voir Oudot Jean-Claude.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article27026, notice BONNET Adolphe. par Notice revue et complétée par Pierre Levêque., version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 17 novembre 2021.

Par Notice revue et complétée par Pierre Levêque.

ŒUVRE : Question agricole. Observations d’un cultivateur de la Côte-d’Or, Dijon, 1866. — Enquête sur la situation et les besoins de l’agriculture. Questionnaire général. Réponses faites par M. Adolphe Bonnet, Dijon, 1867. — Articles dans le Journal d’agriculture et d’horticulture de la Côte d’Or, le Progrès de la Côte d’Or, Le Bien Public, toast « À l’agriculture », Le Citoyen, 25 octobre 1848.

SOURCE : Bibl. Arsenal, Fonds Enfantin, ms. 7 601/238. — Revue agricole et industrielle de la Côte d’Or, 1847, p. 380-381. — Articles nécrologiques dans Le Bien public, 15 et 16 août 1873 et le Progrès de la Côte d’Or, 16 août 1873 — Les patrons du Second Empire. Bourgogne. Paris-Le Mans, 1991 (biographie d’Adolphe Bonnet par Pierre Lévêque). —.J. Gaumont, Le Socialisme en Côte-d’Or (Manuscrits de la Bibliothèque de Dijon, numéros 2529-2532). — Note de Ph. Régnier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément