BORGNOL Philippe (jeune)

Né vers 1826. Chauffeur à la Fonderie de Fourchambault (Nièvre), vers 1858. Père de trois enfants. « Républicain rouge », Philippe Borgnol fréquentait les chefs politiques signalés comme socialistes. Il avait probablement une influence sur les ouvriers, mais on le disait « très réservé ». En somme, il ne donnait pas prise à la police qui, dès janvier 1852, le soupçonnait d’avoir des liens avec les « inculpés », c’est-à-dire avec les victimes de la répression qui suivit le coup d’État.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article27112, notice BORGNOL Philippe (jeune) , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Nièvre, série M. Condamnés et surveillés politiques 1859-1871.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément