BORREL

Tisserand de Lyon. Borrel participa à l’expédition de la Jeune Italie, partie de France le 2 février 1834, qui franchit la frontière savoyarde, le 3, aux Échelles. Il fut fait prisonnier à la première échauffourée de ce qui aurait dû être le début de la libération nationale et de l’unification de l’Italie et qui fut un des plus graves échecs de Mazzini. Borrel, pleurant en pensant à sa femme et à ses cinq enfants, ne fut pas moins fusillé par l’armée piémontaise, le 17 février.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article27124, notice BORREL , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 18 novembre 2021.

SOURCES : Émile Tersen, Garibaldi, 1962, p. 23.)

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément