CURÉ René, Paul

Par Jean-Jacques Doré

Né le 30 janvier 1897 à Évreux (Eure), mort à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) le 18 novembre 1937 ; cheminot ; secrétaire du syndicat unitaire (CGTU) des Cheminots Rouen-État (Seine-Inférieure,Seine-Maritime) en 1927 et 1928.

Fils d’un cordonnier, René Curé, mobilisé dans l’infanterie le 3 septembre 1917, fut gazé à Laffaux (Aisne) le 9 septembre 1918 puis rendu à la vie civile le 25 septembre 1919 et pensionné à 60% pour emphysème pulmonaire.

À la suite de la démission d’une partie des membres du bureau du syndicat des cheminots unitaires de Rouen-État, qui restèrent fidèles à Engler et la Ligue syndicaliste, en mai 1927, René Cure fut élu secrétaire le 2 juin 1927. Le 4 septembre de la même année, au congrès d’Elbeuf, il devint secrétaire adjoint de la 19e Union régionale.

Réélu en 1928, il pouvait, à juste titre, dresser un bilan positif de son action à la tête des Cheminots, l’organisation ne comptait plus que 48 membres début 1927, ils étaient 408 début 1929 lorsqu’il démissionna, affaibli par la tuberculose qui le rongeait. Léopold Richard lui succéda.

Marié à Rouen avec Georgette Gervais le 24 avril 1920, il mourut chez lui 29 rue de Grainville à Sotteville-lès-Rouen le 18 novembre 1937.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2713, notice CURÉ René, Paul par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 18 mai 2020, dernière modification le 3 février 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Inférieure, 4 MP 2625 Affaires pénitentiaires 1920-1935 et 10 MP 1410 Syndicats dissous avant 1936. — Arch. Dép. Eure État civil, Registre matricule militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément