BOUCAUMONT Marie, Christophe, Adolphe, dit Martin

Né en 1805 à Montmarault (Allier). Fils d’un directeur des domaines et neveu du général Camus de Richemont, Martin Boucaumont entra à Polytechnique en 1824 et fut nommé ingénieur ordinaire en 1831 à Moulins où, avec l’aide de Didion, il créa un groupe saint-simonien dont la composition est curieuse, réunissant des libéraux, mais aussi des doctrinaires et des carlistes. Son frère, Marie, Louis, Auguste, né en 1803, entré à Polytechnique en 1820 et chargé de reconstruire le pont de Nevers de 1827 à 1832, fut député au corps législatif en 1863, dans la majorité dynastique. Voir Didion*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article27165, notice BOUCAUMONT Marie, Christophe, Adolphe, dit Martin, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 5 janvier 2017.

SOURCES : Guy Thuillier, « Les saint-simoniens à Nevers de 1831 à 1832 », Actes du quatre-vingt-onzième congrès national des Société savantes, Rennes 1966, section d’Histoire moderne et contemporaine, tome III, de la Restauration à la deuxième guerre mondiale, Paris, BN 1969. — A. Robert, E. Bourleton, G. Cougny, Dictionnaire des Parlementaires français, 1789-1889, Paris, Borl, 1891..

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable