BOUSSELIN Victor, Étienne, Delphine [ROUSSELIN]

Né vers 1790 ou 1798 à Paris, mort en août 1835,. Vitrier ou peintre en bâtiment. Insurgé des 5 et 6 juin 1832.

Bousselin participa à l’insurrection qui se déclencha après les funérailles du général Lamarque le 5 juin 1932. Poursuivi pour homicide et tentative d’homicide sur un garde national, il fut arrêté le 24 septembre 1832 en vertu d’un mandat d’amener. Le 5 novembre, il fut condamné aux travaux forcés à perpétuité, mais sa peine fut commuée en détention perpétuelle (27 juillet 1833). Incarcéré à Sainte-Pélagie puis, le 30 octobre 1833 dans le quartier politique de la maison centrale du Mont-Saint-Michel (Manche), il observa une conduite calme qui le fit classer parmi les détenus susceptibles d’obtenir une grâce, ce dont il bénéficia le 27 décembre 1834, à la suite d’un rapport favorable du directeur de la maison centrale et du préfet de la Manche sur son bon comportement lors de l’incendie du Mont en octobre 1834. Bousselin était marié et père de deux enfants. D’humeur sombre et mystérieuse, il se suicida en août 1835, se frappant au cœur d’un coup de couteau.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article27413, notice BOUSSELIN Victor, Étienne, Delphine [ROUSSELIN], version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 8 mai 2016.

SOURCES : Arch. Nat. F 16 411 ; CC/597. — APPo, Aa/421. — J.-Cl. Vimont, Enfermer les politiques. Aux origines des régimes de détention politique (1810-1848), Thèse dact., Paris VII, 1991, 1295 pages. — J. C. Vimont, La prison politique en France, genèse d’un mode d’incarcération spécifique, XVIIIe-XXe siècles, Paris, Anthropos, 1993, 504 p. — L’Ami de la religion, journal ecclésiastique, politique et littéraire, 1834, p. 407. — Journal des débats politiques et littéraires, 29 août 1835, p. 3, 2e col. — A. Des Étangs, Etudes sur la mort volontaire : du suicide politique en France depuis 1789 jusqu’à nos jours, Paris, Libr. Victor Masson, 1860, p. 433. — Notes de Pierre Baudrier, Th. Bouchet et J-C Vimont.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément