BRÉANT Pascal

Né en 1820. Tisserand à Caudebec-lès-Elbeuf (Seine-Inférieure). Pascal Bréant fut condamné à deux mois de prison pour sa participation aux événements d’avril 1848 à Elbeuf. Il fut de nouveau arrêté au lendemain du coup d’État du 2 décembre et transporté en Algérie.
Autorisé à rentrer en 1854, il fut grâcié en 1856. Il s’installa comme débitant et tisserand à Rouen, mais fut de nouveau arrêté au lendemain de l’attentat d’Orsini (14 janvier 1858) à Elbeuf, où il se trouvait pour soigner son père.
À son retour en 1859, il abandonna toute activité politique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article27547, notice BRÉANT Pascal , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Eugène Ténot, Antonin Dubost, Les Suspects en 1858, Paris, A. Lechevalier, 1869. — Marcel Boivin, Le Mouvement ouvrier dans la région de Rouen, 1851-1876, Rouen, PUR, 1989. — Note de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément