BRÉTONVILLE Claude

Né en 1802 à Villefranche-sur-Saône (Rhône).
Ouvrier en soie. Membre de la Société des Fleurs, organisation secrète de propagande néo-babouviste fondée à Lyon en 1835 par Joseph Benoît*. Brétonville fut condamné, le 12 juillet 1838, par le tribunal correctionnel de Lyon, à 24 heures de prison et 50 F d’amende. Voir Blanc Antoine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article27606, notice BRÉTONVILLE Claude , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 28 septembre 2021.

SOURCES : Arch. Dép. Rhône. Série U. Recueil des procès-verbaux des tribunaux correctionnels, juillet 1838. — Joseph Benoît, Confessions d’un prolétaire, publiées par M. Moissonnier et J. Nicot, Paris Éditions Sociales, 1968.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément