BRIQUET Charles, Hyacinthe

Né à Limoges (Haute-Vienne) le 29 décembre 1819, mort à Limoges le 9 octobre 1886. Ouvrier porcelainier (mouleur en porcelaine). Membre de la Société populaire formée en mars 1848, il devint membre du bureau. Il prit une part active aux événements révolutionnaires du 27 avril, à Limoges, siégea au comité insurrectionnel, procéda avec Bulot au recrutement d’une garde ouvrière destinée à maintenir l’ordre.
Le 28 avril, il conduisit en prison, pour l’arracher aux fureurs de la foule, le minotier Lanouaille, qui avait refusé de livrer de la farine, à un prix normal, à un boulanger et qui était accusé de spéculation.
Le 4 juin, il fut arrêté pour le rôle qu’il avait joué en avril : la cour d’assises de Poitiers le condamna à deux ans de prison (mars 1849).
Les 4 et 5 décembre 1851, avec le tailleur Planteau, il s’efforça de soulever contre le coup d’État de Louis-Napoléon les cantons de Saint-Mathieu, d’Oradour-sur-Vayres et de Saint-Junien.
Il fut interné en Algérie en 1858, en vertu de la loi de sûreté générale. La police disait de lui à ce moment : « Porcelainier, courtier républicain des plus ardents, ayant une grande influence sur les ouvriers. Très dangereux. »
Il ne semble pas avoir eu d’activité politique en 1870. Il était employé de la ville à la fin de sa vie. Voir pour la journée du 27 avril à Limoges : Ancel Claude, Bac Jean-Baptiste, Bardonnaud Pierre, Bulot André, Catherinaud Othon, Chazeau Jean, Coralli Auguste, Dauty Michel, Desmoulins Pierre, Dorangeon Sébastien, femme Dubourg, Dubourg Barthélémy, Durin Jean-Baptiste, Dussoubs Denis, Dussoubs Marcellin, Frichon aîné, Frichon cadet, Gaucher Auguste, Genty Louis, Langrené Renou, Laruelle Gustave, Lebloys Ernest, Leclerc, Lerale Joseph, Lonclas Gustave, Mandet Mathurin, Massy Jean-Baptiste, Mollat Louis,Marie*, Mounier André, Mourier Martial, Négrou Léonard, Nicot Bernard, Nouhaud Pierre, Ortolan, Peyrazeix Jerôme, Poutout Jean-Baptiste, Renaud Jean-Baptiste, Ricroch Charles, Ruaud Léonard, Sarre Jeanty, Talandier Alfred, Verdure Léopold, Villegoureix François, Villegoureix Pierre, Vincent Léonard et aussi Chamiot-Avanturier Jean-Baptiste, Raybaud Jean

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article27659, notice BRIQUET Charles, Hyacinthe, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 17 avril 2022.

SOURCES : V. Chazelas, « Un épisode de la lutte des classes à Limoges », La Révolution de 1848, années 1910 et 1911. — Eugène Ténot et Antonin Dubost, Les Suspects en 1858, Paris, A. Lechevalier, 1869, p. 264.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément