BROSSEAU Michel

Né le 2 septembre 1819 à Amboise (Indre-et-Loire). Tailleur d’habits à Tours. Brosseau avait quitté Amboise pour Tours avec ses parents à l’âge de neuf ans. Ouvrier irréprochable, selon ses anciens patrons, il avait eu cependant des ennuis avec la justice qui l’avait condamné, en janvier 1841, à huit jours de prison pour coups et blessures, ainsi que pour rébellion. La médiocrité de la peine fait penser qu’il ne devait pas y avoir grand-chose de grave à reprocher à Brosseau. Membre actif du « parti socialiste » sous la Seconde République, il s’affilia à la Marianne en 1851 et reçut ensuite le serment de plusieurs autres membres. Il fut arrêté le 17 octobre 1853. Voir Ardange Antoine*, Boitelle Théodore, Pierre.*, Martel François*, Moreau Auguste*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article27698, notice BROSSEAU Michel , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 8 août 2021.

SOURCE : Arch. Dép. Indre-et-Loire, série 1 U, Procès de la Marianne, mars 1854.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément