BROUSSE Fortuné.

Né le 2 octobre 1811 à Limoux (Aude), mort le 19 juin 1873 à Versailles (Seine-et-Oise) ; républicain.

Issu d’une famille de propriétaires terriens, Brousse entra très jeune en politique. Républicain déclaré et libre penseur, il se fit remarquer sous la monarchie de Juillet et lors des journées révolutionnaires de 1848 par ses positions avancées, aussi devint-il l’objet dès 1849 de procédures de surveillance. Proscrit au lendemain du coup d’État du 2 décembre 1851, il s’exila à Barcelone puis fut déporté à Valence. Il revint en France en 1857 et se retira dans son domaine de Pieusse (Aude). Mais les événements de 1870-1871 allèrent le porter une seconde fois sur le devant de la scène politique dans l’arrondissement de Limoux. Suivant l’exemple des républicains carcassonnais, il « s’empara » de la sous-préfecture et y exerça de façon toute transitoire l’autorité. Son prestige est alors très grand : en février 1871, lors des élections législatives, il est présenté par les deux listes républicaines concurrentes, celle de Gambetta et celle des modérés, dirigée par Raynal et le journal Le bon sens : il n’est pas élu, mais le sera à l’élection complémentaire du 2 juillet 1871. Inscrit au groupe parlementaire de l’Union républicaine, il approuva les initiatives de l’opposition. Son enterrement provoqua un scandale. Désirant se faire enterrer civilement, il ne reçut pas les honneurs militaires du bureau de l’Assemblée. Cet incident, qui présageait de l’évolution du régime vers l’ordre moral, fut l’objet d’un débat parlementaire des plus tumultueux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article27706, notice BROUSSE Fortuné. , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 22 janvier 2019.

SOURCES : Arch. Dép. Aude, 5 M 43 et 44. — A. Robert, E. Bourleton, G. Cougny, Dictionnaire des Parlementaires français, 1789-1889, Paris, Borl, 1891. — C. Thibon, « Fortuné Brousse », Les Audois, Dictionnaire biographique, sous la direction de Rémy Cazals et Daniel Fabre, Carcassonne, 1990. — Bonnery, Bernard, « La fin du Second Empire et les débuts de la Troisième République dans l’Aude », Bulletin de la Société d’Études Scientifiques de l’Aude, supplément numérique au tome CXVI, 2016.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément