DARNET Henri

Par Michel Gorand

Né le 23 juin 1899 à Gravelines (Nord) ; employé ; premier permanent syndical de la Fédération des cheminots CFTC en 1931 ; secrétaire fédéral (1931-1944).

Employé aux ateliers de La Chapelle, Henri Darnet fut élu secrétaire général de l’Union du réseau Nord des syndicats de cheminots CFTC en 1929. Le 10e congrès fédéral de mai 1930, rassemblant trois cents délégués de 283 syndicats, décida de dégager un permanent payé par l’organisation syndicale : Henri Darnet fut ce premier permanent syndical des cheminots CFTC à partir du 1er octobre 1931.
Secrétaire fédéral permanent, il fut reçu le 19 août 1940 par René Belin, ministre de la Production industrielle et du travail qui lui fit part de la non suppression des Fédérations et des UD, avant de l’annoncer publiquement quelques jours plus tard. Henri Darnet représenta les cheminots CFTC avec Maurice Garnier et André Paillieux à partir de septembre 1940 au Comité d’organisation syndicale (COS), organisme interfédéral CGT, CFTC et SPID, auprès de la direction. Il siégea également dans les réunions préparant la charte du travail SNCF signée par le maréchal Pétain le 24 février 1943 et publiée au JO du 21 avril suivant, laquelle prévoyait, entre autres, une cotisation obligatoire prélevée sur la solde. Lors de la réunion du conseil fédéral du 28 mars 1943, Henri Darnet présenta le rapport de la thèse participationniste qui l’emporta par 42 voix contre 16, ce qui entraîna la démission collective de leurs responsabilités, mais pas du bureau fédéral, du secrétaire général Maurice Garnier et des secrétaires généraux adjoints André Paillieux et Léon Delsert. Maurice Nickmilder devint alors secrétaire général et Henri Darnet demeura secrétaire fédéral. Cette situation fut remise en cause au conseil fédéral du 19 décembre 1943 où la résolution participationniste, préparée par Henri Darnet et présentée par le nouveau secrétaire général, Maurice Nickmilder, dut faire face à une résolution prônant l’abstention. Présentée par Albert Mucherie, responsable des cadres cheminots CFTC, celle-ci l’emporta par 32 voix contre 17. En conséquence, André Paillieux devint secrétaire général et Maurice Garnier, président. Le 30 juin 1944, la commission administrative officialisa le remplacement de Henri Darnet par Maurice Nickmilder comme secrétaire fédéral.
En 1963, Henri Darnet, retraité de la SNCF, qui habitait Sannois, était vice-président de l’association des Maisons familiales de vacances des cheminots de France (CFTC). Lors de l’assemblée générale des cheminots retraités de juin 1965, il soutint l’évolution en CFDT et devint vice-président de l’Union fédérale des retraités de 1965 à 1975.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2790, notice DARNET Henri par Michel Gorand, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 14 mai 2012.

Par Michel Gorand

SOURCES : Arch. CFDT. — Le Cheminot de France. — Fédération des syndicats chrétiens de cheminots, Historique des Cheminots de France, Paris, 1930. — Carole Sanduraud, Le syndicalisme chrétien sous l’Occupation, Perrin, 1999. —Notes de Georges Ribeill.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément