BYERLÉ Frédéric, dit BYERLÉ père

Né à Herping (Meurthe) vers 1813.
Fondeur de cuivre demeurant, 12, rue de Crussol, à Paris (VIe arr., maintenant XIe), Frédéric Byerlé fut arrêté le 9 juin 1853, à la suite du complot de l’Hippodrome. Il était le père de Charles Byerlé. Voir Ribault de Laugardière.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article27911, notice BYERLÉ Frédéric, dit BYERLÉ père , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 22 novembre 2016.

SOURCE : Arch. PPo, A a/434.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable