CALDESAGNE Jean-Louis, dit Vingtième

Né en 1816. Gantier. Pour s’être mêlé au mouvement insurrectionnel des républicains de Millau opposés au coup d’État du 2 décembre 1852, il fut condamné à l’internement pendant un an, avec interdiction des départements du Gard, de l’Hérault et de l’Aveyron.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article27979, notice CALDESAGNE Jean-Louis, dit Vingtième , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Hippolyte de Barrau, Galerie des préfets de l’Aveyron, Rodez, Carrère, 1870, tome 4. — Arch. Dép. Minutes des procès des résistants au coup d’État du 2 décembre 1851. — Note de J.-M. Cosson.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément