CALLIEN ou CARLIEN.

Né vers 1801, menuisier. Callien avait participé à des mouvements de coalitions ouvrières. Membre de la Société des Familles, il fut prévenu d’association illicite et de port d’armes et munitions qu’il prétendait détenir depuis le 29 juillet 1830, il fut inculpé au procès des poudres, en août 1836. Bien que le ministère public cherchât à assimiler son rôle à celui de Lisbonne*, il lui fut facile de prouver que ses munitions étaient celles d’un amateur. Il sera quand même condamné à 18 mois de prison et 1 000 F d’amende et ne semble pas avoir interjeté appel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article27992, notice CALLIEN ou CARLIEN. , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Le Moniteur Universel, 11 août 1836. — L.-A. Blanqui, œuvres I. Des origines à la Révolution de 1848, textes présentés par D. Le Nuz, Nancy, Presses Universitaires, 1993. — Note de J. Risacher.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément