AUBIN René, André

Par Louis Botella

Né le 6 août 1913 à Mézières-sur-Seine (Seine-et-Oise, Yvelines), mort le 10 octobre 2005 à La Roche-sur-Yon (Vendée) ; employé SNCF ; syndicaliste FO, secrétaire général de l’Union Ouest et secrétaire de la Fédération FO des cheminots (1961-1968).

Fils d’un chaudronnier, René Aubin fut adopté par la Nation en 1918. Employé puis employé principal au magasin général Matériel et Traction de Nanterre (Seine, Hauts-de-Seine), il fut élu en 1948 membre de la commission de contrôle de l’Union Ouest de la Fédération FO des cheminots. En novembre 1951, il fut désigné pour siéger au comité technique national Bureaux et magasins. Il conserva cette fonction jusqu’en novembre 1957 où il fut remplacé par André Frey.

Lors du congrès de son union, tenu en avril 1952 à Nantes (Loire-Atlantique), il fut élu au bureau. Ce mandat fut renouvelé en mai 1954 à Toulouse, en juin 1956 à Mulhouse, en avril 1958 à Saintes. Le 5 juin 1961 à Paris, il remplaça Marcel Vérité au poste de secrétaire général de l’Union Ouest et siégea à ce titre au sein du secrétariat fédéral jusqu’à son départ à la retraite le 1er septembre 1968. Il fut alors remplacé par Théodore Pinelli, de Paris-Saint-Lazare.

Le secrétariat fédéral le désigna le 8 février 1956 pour siéger au comité technique régional des transports et de la main-d’œuvre de la région parisienne.

Lors du congrès confédéral d’octobre 1956, René Aubin vota en faveur de la motion minoritaire sur l’Algérie, qui réclama la libre détermination du peuple algérien à disposer de lui-même, un cessez-le-feu et des négociations rapides entre la France et les nationalistes algériens.

Le 8 septembre 1958, il fut chargé, en remplacement d’Edmond Questerbert, de la fonction de secrétaire régional pour la zone de Nantes couvrant les secteurs du Mans (Sarthe), de Nantes et de Rennes (Ille-et-Vilaine). Mais le 1er juin 1959, André Letort lui succéda.

Au début des années 1970, il fut membre du bureau de la section nationale des retraités, puis en 1973 secrétaire général adjoint, enfin, en mars 1976, secrétaire général intérimaire lors du décès de Louis Cartereau. En mars 1979, il céda sa place à Robert Cappe mais resta membre du bureau national et membre du conseil national.

René Aubin s’était marié en avril 1936 à Flins-sur-Seine (Seine-et-Oise, Yvelines) avec Solange Anzel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article280, notice AUBIN René, André par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 28 juin 2020.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération CGT-FO des cheminots. — Arch. CHT, fonds CGT-FO 165. — Le Rail syndicaliste, 1958, 1961 (photo dans le n° du 22 juin 1961), 1964. — Compte rendu du congrès confédéral FO de 1956. — Notes de Marie-Louise Goergen et de Noël Mazet. — État civil. — Site Internet : deces.matchid.io.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément