CANÉ

Cafetier au Grand-Pressigny (Indre-et-Loire), Cané fut expulsé pour son activité politique démocratique après le coup d’État du 2 décembre 1851, par décision de la Commission mixte de Tours, approuvée au ministère de la Police générale, à Paris, le 9 mars 1852. Voir Brouillaud Ernest*, David Pierre, Louis*, Giraud Eugène*, Naintre Louis*, Pesson Henri*, Weis Auguste* Voir également Baudry François*, Chalier Jean-Baptiste* Chauvelin Théodore*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28029, notice CANÉ, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 6 octobre 2017.

SOURCE : Arch. Dép. Indre-et-Loire, série M.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément