CANUT Louis, dit Beauceron.

Garçon cordonnier, compagnon du Devoir, tué à Angoulême à l’âge de vingt ans, en août 1820, par un gendarme. Les autorités locales semblent avoir eu peur d’une manifestation politique des compagnons : les rubans roses et bleu pâle, que portaient les cordonniers, avaient été pris pour des rubans tricolores et les cris confus d’une « conduite » avaient été pris pour celui, éminemment séditieux à l’époque, de « Vive la Nation ! » L’arrestation de douze autres ouvriers et leur mise en liberté permirent d’étouffer l’émotion suscitée par le « manque de sang-froid » du gendarme qui avait tué Canut d’un coup de pistolet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28048, notice CANUT Louis, dit Beauceron. , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Nat., F 7/9786.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément