CARAYOL Pierre.

Né le 4 octobre 1812 à Mazamet (Tarn), mort à Mazamet le 31 mars 1868. Il était en 1851 propriétaire à Négrin, dans la même commune. Conseiller municipal d’idées démocratiques, Carayol était fiché par le bureau de police parmi les « personnes dangereuses par leurs opinions et par leurs conseils » (tandis que les simples ouvriers étaient fichés sur une liste différente). Bien qu’il n’ait pas participé, le 4 décembre à la tentative de résistance au coup d’État, la commission mixte le condamna à l’internement en Vendée.
Son fils Victor, né dans les jours de répression (le 23 décembre 1851) montra toujours sa fierté d’être « le fils d’un déporté ». Il devint l’imprimeur du journal républicain de Mazamet en 1877.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28077, notice CARAYOL Pierre. , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 5 mars 2018.

SOURCES : Arch. Dép. Tarn IV-M2-42 à 47. — Note de R. Cazals.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément