CARBONNEL

Méridional, Carbonnel fut condamné, fin 1841, à cinq années de détention pour sa participation à une conspiration en faveur d’une République démocratique et sociale qui avait des ramifications à Carpentras, Orange, Avignon et Marseille. (Voir Béridot*) Il fut écroué début 1842 dans la citadelle de Doullens aux côtés de vingt-cinq autres militants méridionaux et des insurgés de mai 1839. Il bénéficia de la grâce collective du 4 octobre 1844. Existe-il un rapport avec Carbonnel André* ? .

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28084, notice CARBONNEL , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Dép. de la Somme Y 3. — Note de J.-C. Vimont.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément