CASSAN Jean, Lucien ou CASSANG Jean, Lucien

Né à Toulouse (Haute-Garonne) vers 1807. Marbrier à Marseille. Considéré comme le chef du parti montagnard et comme « très dangereux », il fut condamné à vingt ans de déportation à Cayenne par la Commission mixte des Bouches-du-Rhône pour séquestration d’un agent de police et menaces de mort, pour détention d’armes de guerre, pour société secrète, enfin pour complot contre la sûreté de l’État. Sa peine fut commuée, le 13 janvier 1855, en expulsion hors du territoire français. Il fut autorisé en juillet 1856 à rentrer en France, avec interdiction de séjour dans les Bouches-du-Rhône. Voir Ferrat Gaspard*, Michel Gabriel*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28190, notice CASSAN Jean, Lucien ou CASSANG Jean, Lucien, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 5 février 2020.

SOURCE : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M 6/105..

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément