CASSIOT Claude

Né vers 1816 à La Charité-sur-Loire (Nièvre) en 1816. Tonnelier à Sancerre (Cher) en 1851. Marié sans enfant. Condamné en 1850 pour rébellion et violence envers un commissaire de police, puis par la Commission militaire, en janvier 1852, pour sa participation active au rassemblement armé du Val de Loire en octobre 1851 et comme « affiliateur aux sociétés secrètes » démocratiques, à dix ans de transportation à Cayenne. Selon les Archives nationales, son appartenance à la société secrète locale lui valut d’être déporté en Algérie (Afrique plus). Voir Baudelin Jean-Baptiste*
Gracié et revenu à Sancerre en 1858, il était considéré comme « dangereux et féroce », suspect donc au regard de la loi de sûreté générale. Voir Podot Hippolyte*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28194, notice CASSIOT Claude, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 29 août 2017.

SOURCES : Arch. Nat., BB 30/399. — Arch. Dép. Cher, série M. Police politique 50 et 53. — Note de M. Pigenet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément